El Paso

La frontière :
Sable mordant comme les piquants d'un moloch
En tornades dans la brise brûlante
Derrière les barbelés s'affairent des sentinelles à la chitine plus noire que le cosmos
Leurs visages : un objectif de caméra sur une membrane de caoutchouc
Ils épient jusqu'au passage de la patte d'une fourmi

Plus loin la ville :
Berlingots de ciment rayés
Hauts mais pas trop
Plantés dans le désert
Modestes mais fiers
À leurs pieds serpentent des rubans nappés de traffic
Vu en accéléré : un défilé de notonectes pressées

La rue :
Rumeur acceptable des automobiles
Quelques moustachus en jeans et vestes kakis
Echoppe avec des livres
Puis échoppe avec des beignets et des tacos
Surplombée d'une enseigne dorée
Avec écrit en néons cyans "Fernando"
C'est le Mexique




Ecrit par Ziyadoux
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net