Ballade du coquelicot

L’été vient pour nous endormir
Par de bien douces directives
Et la nature fait gémir
Ses moindres plantes arbustives.
Lui, comme les plantes craintives,
Rêve d’être un vert haricot
Mais ses lueurs sont expressives,
Quand rougit le coquelicot.

Sous le soleil viennent blêmir
Tant de molles plantes oisives
Pendant qu’on pourrait voir frémir
Ses pétales expectatives.
Au fil de ces saisons furtives,
La flore met son vert tricot
Mais le pourpre a des flammes vives,
Quand rougit le coquelicot.

Il pourra vous faire dormir
Grâce à ses vertus sédatives
Quand la nuit douce vient gémir
Par tant de torpeurs progressives.
Loin des fureurs intempestives,
Déployant son doux calicot,
Voyez la fleur aux couleurs vives,
Quand rougit le coquelicot.

Princes, tout de passions lascives,
Choisissez pour votre surcot
La couleur des frasques festives,
Quand rougit le coquelicot.




Ecrit par Lastours
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net