Une rose vénéneuse pour Angélique

Elle était là, à les observer eux, enlacés.
Cachée derrière le feuillage de la roseraie,
elle préparait sa vengeance, en sourdine, la sorcière.
Depuis quand durait cette complicité?.

Au coin de ses lèvres, un rictus.
Depuis quand, il la trompait.
Elle à qui, il avait juré fidélité.
Elle croirait à un pauvre virus.

Dans sa main, du curare ferait son effet.
Elle l'appliquerait sur une rose qu'elle lui offrirait.
Elle, qui se disait son amie avait osé.
Elle, elle n'y verrait que du feu.

Elle l'avait tant de travers.
Adieu amour, se disait-elle, les amoureux.
Elle déglutissait avec difficulté.
Son honneur avait été entaché.

Le poison : curare ou arsenic
conviendrait-il pour la belle Angélique?
Le poison serait à la hauteur de sa haine.
Pour l'heure, elle n'en éprouvait aucune peine.

C.Valauren. (15.04.2024)

_________________




Ecrit par Cvalauren
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net