Floréal

Dans le pays du gai savoir j'ai résisté
Idéal féminin que le doux wisigoth
Opposa au brutal ainsi qu'à son argot
Je suis la muse et la cocagne visitée

Je suis la fiction plus prégnante qu'un rêve
Je suis le dit d'amour Je suis le beau langage
Je suis la passion qui brûle sans tapage
Et qui donne à l'amant l'éternité trop brève

On entend dans la ville aux murs séchés d'argile
La rose aux pas vibrer quand je marche en sa rue
Et le sang de chacun ne connait de décrue

Tant ma caresse est douce et ma verve est agile
C'est d'un cœur généreux que ma blanche main laure
Le front de qui croisa l'œil de Clémence Isaure.


©Persona

Ecrit par Jim
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net