Azahar

Une plume d'ivoire telle une lanterne
Au reflet d'abîmes éperdus d'artifices
Un berceau d'ébène aux senteurs d'amertume
Qu'abrite un bigaradier perclus d'innocence

Sur un chemin noir parsemé de joliesses
Hasard envoûtant aux destins ignorés
Le voyageur hagard recueille l'ingénu
D'une eau de jouvence aux essences pirates

L'ombre d'une confluence d'oranges douces
Distille goutte à goutte licencieuses
Un parfum cru d'improbables soupirs

Sous la soie érectile d'un lustre cosmique
Un bois d'Eden chante en sourdine bigarrée
L'horizon flouté d'un bazar bizarre




Ecrit par Tigrou
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net