Un 27 mars!

Un 27 mars !

Il ne cessait de lui offrir un Balcon sur la mer. Elle était cette blonde affaiblie par la maladie au plus haut point qu’il ne cessait d’assassiner par ses querelles belliqueuses. C’était un égarement, une grande déception. Elle avait confondu le jour et la nuit dans ses rêves.

Elle a bondi et imité le cri du perce-oreille en désespoir de cause.

Mais la rumeur de l’écume des jours avait grignoté peu à peu son gruyère, son poumon-fleur et avait trafiqué des pantins marionnettes comme des oiseaux sans tête. Dans le parc gisaient des Rouges-gorges

Après les frimas de mars la neige était ramollie pour la journée de la terre ce 27 Mars


Le soleil dans ses explosions atomiques se pointait dangereusement.

On éteindra toutes les lumières en souvenir d’un anniversaire le soir du 27, pendant une heure, on s’éclairera à la bougie et à la lune. Devenir raisonnable !

Puis elle ira au magasin pour un renouveau de printemps s’acheter une nouvelle carapace de coccinelle, des fanfreluches à la gaité, des robes à fleurs. Dans un égarement salutaire de dinde, faisant remuer ses Zygomatiques. Elle allait retrouver la joie de la chasse aux œufs dans le jardin et la visite du très fameux lapin bleu à Pâques.

Il faudra attendre les vendanges et la rondeur du vin millésimé 2021 pour ouvrir a nouveau les bistrots et retrouver la plénitude d’une vie normale, un nouveau départ avec les vaccins.





Ecrit par Lou
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net