Alone

Alone (1830) | Seul | Edgar Allan Poe
Traduit de l'américain par Stéphane Chabrières
From childhood's hour I have not been
As others were; I have not seen
As others saw; I could not bring
My passions from a common spring.
From the same source I have not taken
My sorrow; I could not awaken
My heart to joy at the same tone;
And all I loved, I loved alone.
Then–in my childhood, in the dawn
Of a most stormy life–was drawn
From every depth of good and ill
The mystery which binds me still:
From the torrent, or the fountain,
From the red cliff of the mountain,
From the sun that round me rolled
In its autumn tint of gold,
From the lightning in the sky
As it passed me flying by,
From the thunder and the storm,
And the cloud that took the form
(When the rest of Heaven was blue)
Of a demon in my view.






Depuis ma prime enfance je ne suis pas comme les autres;
Je ne vois pas ce que les autres voient;
Je n'ai pas su tirer mes passions au puits commun.
Ma tristesse ne provient pas de la même source.
Je n'ai pas su éveiller mon coeur à la même joie;
Tout ce que j'ai aimé, je l'ai aimé seul.
Puis, dans ma enfance, à l'aube d'une vie tourmentée,
c'est de chaque profondeur du bien et du mal,
que fut puisé ce mystère qui m'enchaîne toujours.
Du torrent et de la fontaine,
De la falaise rouge de la montagne,
Du soleil qui roulait autour de moi
En son or automnal,
De l'éclair dans les cieux
Qui me frôlait et s'enfuyait,
Du tonnerre et de l'orage,
Et du nuage qui se métamorphosait
(alors que le reste du ciel était bleu)
En démon à mes yeux.







Ecrit par Edgar Allan POE
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net