Les fripons



Saugrenu, j’ai la berlue,
Parvenue à une rue,
Circule, chapeau-pointu,
Déambule, nez-crochu,


Ondule dans la lumière,
Fanfreluche, singulière,
Chevelure de poussière,
Trotte-menu, la sorcière.


Me voilà de but en blanc,
Face à fantôme, drap-blanc,
Les yeux de ce petit drôle,
Rigolent quand je le frôle.


Un coin de rue, je flâne,
Je me retourne, on ricane,
Je me trouve nez à nez,
C’est minois enrubanné.


Le soir, sans rien soupçonner,
A ma porte l’on vient sonner,
Je découvre ces fripons,
Ils réclament des bonbons.



Le 30 Octobre 2006




Ecrit par Marieange
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net