Du Jeu et de l’Amour

Je serai l’inconnue !
De la gare à la grand’Rue,
J’allongerai le pas.
Je serai la passante !
A l’heure sonnante,
Je pousserai la porte.

Je serai l’étrangère !
Distante et fière,
Je déclinerai mon nom.
Votre main effleurera mon dos,
Je vous laisserai pour cadeau,
Au creux de votre bras,

Mon chapeau et ma veste blanche.
Aux balancements de mes hanches,
Au décolleté qui annonce l’été,
Indifférent et aimable,
Vous me mènerez à ma table.
Entièrement nue sous ma robe,

Vous m’imposerez votre menu.
De vos allers et venues
A la dérobée, je me régalerai.
Ce sera de nous deux,
Vous, le maître du Jeu ;
Je ne saurai rien vous refuser.

Puis il sera temps que je m’en aille !
Sous mon chapeau de paille,
Je cacherai un sourire amusé.
Sur le bout de mes doigts,
J’emporterai un peu de Toi
Et je quitterai l’auberge.

à F.M.

mai 2011






Rien ne se passa ainsi.
Le temps a passé
Bien des événements bousculèrent nos projets
Je ne regrette rien


Ecrit par Ann
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net