Des modés


Accrochés à leurs pompes sorties du dernier cri
D'un futal fantaisie pour attirer les yeux
Quelques express fashion, pour imiter les d'jeuns
C'est sur Thé à la mode, poison d’un hurlement

Moi je m’suis pointé avec un pince chemise
J'avais l'air d'un vieux chnock un peu introverti
J'avais mis des chaussures, p'têtre un peu trop vernies
Heureusement qu'j'avais pas, trouvé l'noeud papillon.
J'étais tant démodé, qu’la musique, faillit bien s'arrêter.

Et puis dans un pas groove j'ai déchiré ma ch'mise
Oter le pantalon pour finir en caleçon
J'ai balancé les shoes pour frapper les tams-tams,
Puis j'ai fini branché sans bien savoir comment...

Tu vois :
C'est pas bien compliqué pour être un des modés !





Ecrit par Rickways
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net