Le novice en partance

Le temps était si beau, la mer était si belle...
Qu'on dirait qu'y en avait pas.
Je promenais, un coup encore, ma Donzelle
A terre, tous deux, sous mon bras.

...Mon nom mâle à son nom femelle se jumelle,
Bout à bout et par à peu près :
Moi,je suis Jean-Marie et c'est Mary-Jane elle.
Elle ni moi n'ont fait exprès.

...Nous faisons le bonheur d'un tas de malheureuses,
Gabiers-volants de Cupidon !...
Et la lame de l'ouest nous rince des pleureuses...
-Encore une ! Et lave le pont!

...Comme ça moi je suis.Elle c'était la rose
D'amour et du débit d'ici...
Nous cher hions tous deux à nous dire quelque chose
De triste.- C'est plus propre aussi...


Les amours jaunes

Ecrit par Tristan CORBIERE
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net