Tout un monde

Dans mon atelier je façonne tous les mots
Epanouies en bouquets de poèmes à GoGo
Des messages, sans cachet que je lis à tout le monde
Un jour, ils me diront que la terre n'est plus ronde

Encens cachés, d’un coup de foudre anonyme
Tombe sans prévenir l’amant, s’aimant de mes rimes

Sous le regard d’une équipe de nuages, j’aspire
Je succombe à mon tour pour éviter le pire
Je sais, qu’ils vont me protéger de la brillance…
D’une odeur de feu sacré qu’est la croyance
Des astres bienveillants, beaucoup trop généreux
Reflétant des beaux jours qui se veulent bien heureux

Des fragrances douteuses d’hommes qui croient et pensent
Avoir la baguette tenant l’univers en transe
Porter, le savoir-faire de la danse macabre…
Au pouvoir de faire taire à l’ombre un tas de cadavres

Voilà, ils se jouent bien de nous, à terre sont nos genoux
À prier la pensée unique qu’elle s’éloigne de nous

Vis–à-vis de l’amour qui évolue toujours…
Mon sacrifice est moindre quand vient le nouveau jour


Regard sur un monde qui se voit trop grand et qui ne voit même plus les petites choses simples de la vie mais qui ne d'espére pas un jour d'y parvenir...

Ecrit par Edaflor
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net