Au temps des chrysanthèmes

Au temps des chrysanthèmes,
Sous un ciel bas et gris,
Nos pensées sont les mêmes
Pour ceux qui sont partis.

Les sépultures de pierre
De ceux qu'on a aimés
Se parent de bruyère,
De fleurs ébouriffées.

Au temps des chrysanthèmes,
Au cimetière voisin,
Des cortèges s'égrènent
Arrosoirs à la main.

Des souvenirs s'éveillent
Sur portraits défraîchis
Que des anges surveillent
Tout en larmes de pluie.

Ci-git notre mémoire
Sous ces pierres grisées,
C'est toute notre histoire
Notre leg du passé.

Au temps de chrysanthèmes,
Un bouquet à la main,
Pour te dire que je t'aime
Je ferai le chemin.


Les morts, je ne sais pas ce qu'ils deviennent mais je suis sûr qu'ils restent dans la mémoire de ceux qui les aiment.<br />
Jean D'Ormesson


Ecrit par Mijo
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net