Les yeux de l'homme de l'art

Je la tenais serrée dans mes bras
Je lui parlais doucement
Des petits mots d'amour courts
Doux, ceux de toujours
Je la berçais
Les yeux rivés
Demain, toutes les deux...
Nous irons nous promener
On suivra une piste
Quand la nuit tombera
Ce sera la grande aventure
Je te le promets
Na, na ... ma douce
Reste encore
!Dors un peu.
Ne pars pas !
Je t'aime .

Sa tête s'est doucement reposée
Sur moi.
Son coeur arrété.

Comment retenir ce cri
Contralto
Brouillée
de larmes
Adieu !

Je ferme tes yeux
Je t'aime.
Va.


Je voyais bien l'inquiétude grandir
Dans les yeux de l'homme de l'art
Il avait peur de mon chagrin.





Ecrit par Evemarie
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net