Au pied de ton plaisir

Ce sont d'abord tes yeux qui lentement m'effleurent,
Sans aucune pudeur mirant avec audace,
Chaque courbe tracée, chaque creux de douceur,
De ton regard espiègle au désir tu m'enlaces.

Puis ton souffle parcourt la trame du visage,
Zéphir si délicat qui va s'insinuant
Aux braises de mon sang, ivresse du présage,
Tendre voile léger drapé lascivement.

De tes lèvres tu bois la rosée de ma peau,
Sur mon front, sur mes cils, caresses papillons,
Déliés sensuels dessinés sur mon dos
Qui fait naître la fièvre au long de mes sillons.

Troublant jeu de tes doigts s'invitant à leur tour,
Poursuivant les frissons qui glissent sur mon corps,
Le voyage subtil d'un toucher de velours
Jouissant de l'émoi de chacun de mes pores.

Quand ton être se livre à y damner son âme
Dans l'extatique union d'une étreinte d'amour,
Par ce don me brûlant au mystère des femmes,
Plus belle que jamais, la vie est mon atour.

A l'envolée des sens, charnelle transhumance,
Au pays merveilleux du délice aérien,
De mon sein soupirant, pluie de reconnaissance,
Au pied de ton plaisir... je dépose le mien...





Ecrit par Myosotis
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net