Sonnet en « ate »


L’homme qui lit une sourate
La femme qu’un lascar appâte
Le chien noir qui se carapate
La marche qu’un poivrot soûl rate

L’enfant qui se grime en pirate
Le kéké qui fait de l’épate
Le marmiton qui cuit des pâtes
La mort qu’un dernier soupir hâte

La dent que le chocolat gâte
L’or mince que polit l’agate
Le coup de dague scélérate

La chevelure qu’un sot natte
Le vers que la main scelle et rate
Tout ça vaut moins qu’une sonate !






Ecrit par Lasource
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net