Sur Notre Vieux Banc

Notre vieux banc tout vermoulu
Sur lequel je t'ai dit je t'aime
Attend d'ouïr toute ma peine
Quand mon chagrin lui sera lu

L'écorce au chêne dévolu
À nos initiales pérennes
Gardera longtemps souveraine
L'émotion sous son feuillu

Mon âme vient chercher ton âme
Puisque mon cœur a le césame
Du paradis de nos amours

Sur notre vieux banc je supporte
Comptant les ans les mois les jours
Qu'enfin on me montre la porte




Ecrit par Sandipoete
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net