La Beep Beep du Coyote


Passe si tu le veux horloge de mémoire
Aucunement tu ne sauras stopper mon coeur
Une fois suffira pour écrire l'histoire
L'histoire de celui qui rencontra sa soeur
Et le reste n'est que pas de mauvais danseur

Baissez vos clameurs et vos cris foules stupides
Éteignez vos bougies où se brûlent vos doigts
Écoutez simplement comment vaincre les rides
Par ce baiser donné sur son sein qui ondoie

Blasé longtemps je fus sur la scène d'Éros
Et vint la jouvencelle qui m'offrit son rire
Et sous ses yeux mon corps ne fut plus un sac d'os
Partir où bat son souffle m'est mon seul désir.




Commentaires : Elle, c'est Beep Beep, moi, c'est Coyote. Et je lui cours après sans jamais la rattrapper, surtout pas...

Ecrit par JIM
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net