Au musée de ton coeur

A l’abri de toute poussière,
Aseptisés dans leur vitrine,
Bien rangés sur des étagères
Ces frissons que le temps confine.

Celui de ton premier baiser
Volé à l’ombre du vieux chêne,
Son joli regard apaisé
Charme magique des sirènes.

Quelques prénoms qui ont comptés
Et d’autres à jamais voilés,
De doux rendez-vous escomptés
En regrets aux cieux étoilés.

Battement après battement,
L’histoire de ton cœur se devine.
A l’affiche des mots d’amant
Témoins d’hier qui se dessine,

Et si bientôt je n’étais plus
Qu’une émotion que l’on expose,
Un simple vestige de plus
Posé près de ces vieilles roses ?

Des visiteurs désabusés
Lorgneront mes débris d’amour
Là dans ton étrange musée
Où rien ne rime avec toujours.





Ecrit par Myosotis
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net