Prim'amore

Enfant, je m’enflammais pour les feux d’une femme,
Qui brûlait mon désir de grandir jusqu’à elle.
Elle avait la chair blanche de celle où se pâment,
L’innocence animale et sa vive étincelle.

Sa fragrance de lait chatouillait mes narines
Et je croyais goûter, en mon sang qui s’éveille,
L’essence des abysses, ses humeurs marines,
Tandis que dessinait sa bouche des merveilles !

En novice appliqué, j’usais de l’âge tendre
Pour fendre ses récifs et leurs nouveaux ajours ;
Pour baller en ses eaux, elle fût mon scaphandre…

Dame ! Aujourd’hui vieille qui me fit tant rêver !
Plus proche désormais de la nuit que du jour,
Que le grain a germé, sache ! et le blé levé.




Ecrit par Jim
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net