Bleu orphelin


Un verre de thé au fond des yeux
Ils lisent dans le sable, les vieux
Leur ciel avalent les années
Dans le sang noir du crépuscule
Les bouchons du rêve font sauter
Quand leurs genoux ne bougent plus.
Comme miroir au fond des pierres
Ils font se retourner la mer
Dans ce carré profond de ciel
Du bleu intense des orphelins.
Le cœur creusé de sève les mains
Cherchent encore la douceur du miel
La poitrine lourde comme fer
Ils rejoignent l’anguille des songes
Quand l’oubli chevauche l’envie.
S’esseulant là les cheveux blancs
Vieux chiens en laisse s’étouffant
Le regard nu dans mon regard.




Ecrit par Joelkerdraon
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net