Sur le chemin

Au bout il n’y aura pas le Paradis
Mais pardi
Qui c’est Ce que nous trouverons
à Compostelle
je vous promets ça en vaut la chandelle

Nous serons de celles
Soudées comme les doigts de la main
A prendre le chemin
De notre Aimée Normandie
A l’aride Galice
Laissant au seuil de nos maisons
Interdits par notre audace nos compagnons
Mes filles, Ça sera difficile
Mais là-bas seront comme nous
Mille et plus marcheurs et pèlerins
Nous reviendrons avec la coquille
Au bourdon soutenant nos fatigues
Avec dans les yeux la poussière du chemin
Et le bonheur d’avoir atteint notre but

Au bout il n’y aura pas le Paradis
Mais pardi
Qui c’est Ce que nous trouverons
À Compostelle
Je vous promets on y brûlera une chandelle


nouvelle version puisque finalement je partirai seule<br />
<br />
Sur le chemin <br />
<br />
Au bout du chemin pardi <br />
il n’y aura pas le Paradis<br />
Qui c’est ce que j’y trouverai<br />
Arrivée là-bas à Compostelle <br />
Ça en vaut-il une chandelle <br />
<br />
Je serai seule<br />
avec mon passé et mes projets<br />
A prendre le chemin<br />
De Lyon nouvelle patrie d’un fils<br />
A l’aride Galice<br />
Avec la mauvaise saison<br />
Je retournerai à ma Normandie<br />
<br />
Laissant au seuil de ma maison<br />
Interdits par mon audace ma famille<br />
Mes amis. Ça sera difficile<br />
Mais là-bas seront comme moi<br />
Mille et plus marcheurs et pèlerins<br />
Je reviendrai avec la coquille <br />
Au bourdon soutenant ma fatigue<br />
Avec dans les yeux la poussière du chemin<br />
Et le bonheur d’avoir atteint mon but <br />
<br />
Au bout du chemin pardi <br />
il n’y aura pas le Paradis<br />
Qui c’est ce que j’y trouverai<br />
Arrivée là-bas à Compostelle <br />
Mais j’y brûlerai une chandelle <br />


Ecrit par Ann
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net