La couronne de passion

Pour ton dernier voyage
Je te tresserai une couronne
De branchages du cenellier *
Celui-là même de Bouquetot
Presqu'aussi vieux que ton esprit
Aux épines amères enchevêtrées
Qui ont lacéré ma Vie

Pour ton dernier voyage
Je te tresserai une couronne
De pleurs qui ne seront pas chagrin.
Et faneront les blancs corymbes
Que j’aurais oubliés de remplacer
De fleurs fraiches bien trop occupée
A vivre le joli temps retrouvé

Je piquerai les feuillages
D’un cinglant ruban
En dernier ramage
De ta Veuve Joyeuse

A Dieu va sans rancune
Ne m’attends pas
Suis pas empressée
Je préfère les fleurs des champs
A celles apprêtées dans du papier
Que tu m’offrais pour te faire
Pardonner d’être mon époux


* l'aubépine de Bouquetot symbole du rattachement de la Normandie à la France plantée vers 1350 quelques chose comme ça; enfin ça ne date pas d'hier

Ecrit par Ann
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net