Vois....

Tu veux le monde et ses feux de projecteur
Je veux une vie simple remplie de bonheur
Tu rêves d'un statut social influent
Je rêve de vivre dans la discrétion

Pour faire ton bonheur, il te faut la richesse
Moi, il me faut ton attention et ta tendresse
Tu vise très haut et trop loin
Moi, je me contente de ne viser que demain

Tu souhaites l'argent et la vengeance
Je ne souhaite que ta présence
Si m'avoir ne te fait même pas sourire
Quand tu es là, un rien me fait plaisir

Ce que je deviens, tu n'en as que faire
Moi, je ne t'oublie jamais dans mes prières
Vois que nous ne serons jamais heureux
On est trop différent tous les deux

Je t'offre mon aide pour nous rapprocher
Pour rendre ton fardeau moins lourd à porter
Mais comme elle ne consiste pas en de l'argent
Mon aide t'est inutile, une perte de temps

Car je ne peux pas te sauver de la malchance
Je n'ai pas de relation ni de grosse finance
Non, je n'ai rien qui te soit indispensable
Tout ce que je suis est tout à fait remplaçable

Comme investissement je suis très mauvais
Et comme copine, pas celle dont tu rêvais
Tu diras que nous avons l'amour le plus essentiel
Mais pour qu'il dure, la présence est substantielle

Et c'est un luxe que tu ne pourras jamais m'offrir
Dont la privation me fait pourtant souffrir
Face à l'absence l'amour ne résistera pas
A petit feu, il perdra la foi

Tant que rien ne change il y aura la déchirure
Et inévitablement suivra la rupture
Vois comme ça ne sert plus à rien
De s'entêter à unir nos deux chemins

Unis, ils nous portent presque tous les soirs
Vers la déception, des larmes et dans le noir
Or tu as déjà assez de peine
Pour que je me rajoute, en boulet, à ta chaine
Alors pour que tu aies moins de soucis
Ne vaut-il pas mieux que je sorte de ta vie?




Ecrit par La muse abandonnee
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net