Achéologue

je mesure l'empreinte d'anthropiques étreintes
Les éclats céramiques des ébats jurassiques
Te creuse les érosions des traces d'émotions
je pioche les passions et en fait datation



Pour artefact ultime, des orgasmes à rebours
Mon obélisque dessine tes fossiles d' amours
De labyrinthes obscures, je comble les catacombes
j'extirpe la luxure et profane les tombes
Des témoins des vertiges aux émois en vestiges
je caresse ton culte sous les croisées d'ogives



Je fouille tes sédiments dans les lits ravagés
Où mouillent les sentiments de luxures ruinées
De souvenirs indécents je brosse les armoiries
Pour que brillent les éros d' anciennes dynasties
Je grave mon totem de coeurs surannés
qu'ancêtres troglodytes ciblent de leurs sagaies


Au pied du menhir où je creuse sans fin
je suis pris à défaut de mes désirs défunts
Et me répand enfin en éclats nucléus
L'amour est mon dolmen des alluvions perdues




Ecrit par Jeep67
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net