Histoire de Jack, l'aîné

L’histoire de Jack, l'aîné

La nuit glissait doucement ses sabots, dondaine… tandis que je vadrouillais dans le noir, couloir.
Je me surpris à rafistoler mes débris enfantins, pendant que je m‘inquiétais du refroidissement de la potion magique de Barbe Bleue, qui n‘était pas encore rentré du pays des merveilles.

Docilement, je regagnais la chambrée sur la gauche, où le plus gourmand des nains attendait sa lecture. Huit heures venait de vibrer dans ma poche. Le moment était venu de me caler sous la couette avec Atchoum, avant que, À tes souhaits, ne rapplique pour profiter de l‘évasion.

Sur le petit navire, ohé ohé, bien trop petit à présent, nos rêves débordaient et nous prenions l’eau, quand nous aperçûmes l‘île aux trésors... A compter de cet instant, nous nous mîmes à ramer à trois, sur un fameux trois mâts bien sûr.

Après avoir expédié ma flegme sur les flots, fouillé dans le poil de nos mains… une histoire magique à inventer venait de naître, et chacun y allait de son imagination…
C’était à point ! comme j’étais encore le seul à savoir lire orrectement, je feignis d’être épuisée ce soir là, pour ne pas me goinfrer un feuilleté de 50 pages. Cela me ravissait !

Bien sûr, il y avait l’éternelle Blanche neige, au regard de cendres, qui me tendait sa pomme sur la plus haute étagère, mais je surpris au même instant DarkVador qui la menaçait de son sabre laser, si elle s‘avisait de changer de prince charmant.
Dépité, par une telle scène de ménage, j’enfilais mes bottes de sept lieux, qui traînaient sous le lit, pour botter les fesses de Oui-Oui qui klaxonnait en boucle sur le tapis; destination Paris et son Monopoly.

Je cherchais toujours des yeux, mon bouquin fétiche, pendant que les nains poursuivaient leur voyage, mon tour arrivait à grand pas et mon idée s’arrêta sur une touffe de poil roux, accrochée au coin de la fenêtre.

Encore une fois, Garfield avait dû grimper sur le haricot magique, attiré par Aglaé et Sidonie qui se chargeaient bien de le narguer depuis le jardin.
Mais Jack, y veille, et dans son empire, contre-attaque !





Ecrit par Mahea
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net