Le rosier sauvage

C'est quand je tiens mes mains enlacées sur mon coeur
A l'irruption d'un sismologique bonheur
Que je sais que le maître du temps écoulé me surveille
Ce bonheur était un de trop pour vivre vieille

Déclenché en dehors de

La montagne à la fossette saillante d'aiglons à la rencontre de la mort
La montagne à la coquetterie en fleurs aux pétales doux qui soupire sur un ciel violeur
La montagne aux sourires élastiques tendus fendus sous les coups de butoirs des hommes fourmis
Où je reposais mes pieds étoilés

Que je me souviens
Que c'est tellement... douloureux le bonheur

Meme si je suis encore étonnée d’être en vie
Debout, par contre coup, j'écarte ta plainte

Si malgré moi je l'écoute
Qui revient
Revient
Je me rends sourde pour te faire taire
Non ! Non ! Laisses moi à mes lenteurs
Mes racines sur ton roc sont sorties de ton paysage
Mon Italie chérie, je suis étonnée d’être encore en vie
Tellement... C'est douloureux le bonheur

Si j'écoute encore ta plainte,
Qui revient
Revient
Ce bonheur sera la fin du voyage.




Ecrit par Stella
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net