Petites morts en rafale

Petites morts en rafale

De petites morts en rafale
Sous les ronces des jours
Des rêves blafards qui s’affalent
Au désert des toujours

Des chairs en abondances
Mais, transparence
Des fantômes, redondances
Du quotidien de l’apparence

Des cafards de complaisance
Facilité immense
D’espérer la délivrance
Alors que tout commence

Alors que tout se poursuit
Magma insolent
Qui recouvre de suie
L’esprit indolent

Et puis, l’éveil
Autre mensonge incontrôlé
Où les désirs frayent
Avec des réalités éculées

Et puis, quoi
Enfin, ce vide
Au néant narquois
Nourri d’instants avides





Lyon<br />
Septembre 2008<br />


Ecrit par Hugo
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net