14-18

14 - 18


C'' était à St Amand les eaux, département du Nord
Ou j'allais en vacances lorsque j'étais petit
Je me souviens de la salle à manger de tante Eléonore
Transformée en musée, dédié a son mari.
Sur un guéridon, une photo gris ardoise
Nous montrait le fier cavalier caporal
Les moustaches taillées, dites, à la gauloise
Le buste bombé sur son puissant cheval.
Le plus beau se trouvait dessus la cheminée
Entre deux obus ciselés, un diplôme en couleur
Avec des drapeaux, des armes entrelacées
Et puis des mots superbes, courage,patrie, honneur.
Ce lieu devint pour moi comme un champ de bataille
tonton à mes côtés, j' affrontais le vacarme
Mes oreilles s' emplissaient des bruits de la mitraille
Du galop des chevaux, du cliquetis des armes
C' était la défaite du mal, la victoire du bien ;
Une guerre virtuelle dont j'étais le héros
Le cowboy intrépide face aux hordes d'indiens
Une guerre sans merci, une guerre au couteau
.Aujourd'hui, Eleonore n'est plus, la pièce est toujours là
Silencieuse, mon cousin l'a mise dans la pénombre
Le diplôme a jauni, signe de l'au delà,
Ce diplôme décerné à un incroyable nombre.
Quand j'y suis revenu, au sortir de l'enfance,
Les mots reflétaient la misère, dissimulaient la peur
Et posaient des questions, pourquoi mort pour la France
Quelqu'un peut-il me dire, quel est, ce champ d'honneur.





Ecrit par Rerji
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net