Nafta l'Egyptienne

O mémoire des temps anciens,laisse moi ce souvenir
Etrange sensation d'avoir percé le mystère de l'oubli
Devenir le gardien d'une pensée éternelle,parvenir
A ne jamais tomber dans l'abîme des mémoires éblouies...

Il était une fois Memphis,cité perdue au milieu de nulle part
Au bord du Nil fleuri par les nénuphars,
Ces plantes envoûtantes...
Ses perles de nâcre,le jasmin,ses odeurs exotiques et
envoûtantes
Au coeur de ses étales à la sombre clarté d'une oasis
Où mille esprits divers venaient adorer le temple d'Isis
Tombaient en extase et adoraient une toute autre déesse
"La voilà,c'est la grande prêtresse..."

Elle s'appelait Nafta,oui...Nafta l'Egyptienne

Amie des pauvres et des bohemiennes,
Belle,attirante,légère et tellement frivole
Que j'aurais aimé suspendre le temps dans son envol,
Jour qu'éclatait de mille feux le roi soleil
Qui recouvrait les étales de ses mille ayons de merveilles,
Quand même le Nil prince déchu arrêtait sa course admirant la démarche...
Jusqu'au tout puissant Ramsès assis sur ses marches,

Tous les regards,toutes les pierreries,tous les palais voulaient lui apartenir
Juste un sourire,ce gens voulaient obtenir...
Mais où donc se tournaient ses yeux,
Et quel heureux mortel jouissait de ses feux

Nafta,toi que j'eusse aimé
O cruelle destinée...

LordNeb [Et d'autres poèmes fantastiques...]


(Poème fantastique)

Ecrit par Neb
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net