Ton orage



L'orage gronde
La nuit tombe
Sur ton corps à demi nu
Le jour t'inonde
La pluie s'effondre
Et ton âme en sort perdue
Et tu pries, tu souris
Et ton coeur, en douceur
S'envole vers la vie

Alors pourquoi ces anges
Qui nous dérangent
Pourquoi ces pleurs qui montent au coeur
Toujours en surnombre
Pourquoi ?

La nuit t'appelle
Les étoiles s'en mêlent
Tu ne sais plus où poser les yeux
La pluie s'arrête
La nuit s'entête
Et tu te couches au milieu des cieux
Et tu rêves à ce qui serait mieux
Tu t'enfuis de cet ennui
Et ton coeur, en douceur
S'envole vers la vie

Alors pourquoi ces anges
Qui nous dérangent
Pourquoi ces pleurs qui montent au coeur
Toujours en surnombre
Pourquoi ?




Ecrit par CelineM
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net