L'ivresse

Elle

Elle file et défile pour en sentir l'ivresse
Et du cœur à son âme, elle use au volant sa rage;
Elle déroute la route et chérit la vitesse
Pour foncer à la fin sur un mur sans paysage.

Lui

Il s'enivre de vivre dans sa gueule de bois
Et son humeur goulue l'encage à chaque rosée
Pour vomir son délire et s'emmurer dans les lois;
De cette ébriété, lui causera la nausée.

Eux

Ils foncent et défoncent la cassette des gueux
Pour conquérir l'ivresse du pouvoir et l'argent.
Magouilleurs, tripoteurs et politiciens véreux
Arnaqueront les miséreux et les pauvres gens.

Moi

Et moi je plonge en apnée dans cette eau bleue profonde
Pour que xénon et argon m'apportent l'euphorie,
L'allégresse, la joie et le salut dans ce monde;
Que l'ivresse azotée m’apprenne la douce vie.



* Métrique : vers à treize syllabes


<br />
<br />
<br />
Tous droits réservés © Claude Lachapelle / juillet 2017


Ecrit par Claudel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net