Soleil couchant

Les ombres des danseurs jouent sur l’écume blanche;
On dirait des oiseaux à l’envol malhabile
Lançant des cris joyeux au soleil qui se penche
Sur la mer s’endormant en remous vibratiles.

Le ciel met ses habits de soirée écarlate,
Illumine les flots et rougit de plaisir
Devant l’astre priant que la déesse Hécate
Epargne dans la nuit les âmes qui chavirent.

Quand au bal sur les flots les sternes s’étourdissent,
Le monde fait silence et s’enrobe de noir
Lorsque les vents de terre acclament en coulisses
Phare et sémaphore allumant des bougeoirs.

Les goélands assis sur des vagues balancent
En rondes couronnées que le couchant rosit ;
Une traîne orangée joue l’ultime séance,
Crépuscule des Dieux dans le jour qui s’enfuit.




Ecrit par Carismus
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net