Je surveille la cuisson de l'été

J'ai une lunette gastronomique;
un manche creux
sur le poêlon de terre, bleu.
La nuit sent la sauce où mijotent les étoiles.
Quelques gouttes d'huile de mer
allongent mon jus de lumières,
et dès que l'aube éclabousse
je baisse le feu des grillons.




Ecrit par Hugo98
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net