Un monde perdu


Perdu dans le cœur des humains
Le monde va mourir demain.
Accroché à ses sentiments,
Ses conceptions, ses beaux serments,
Happé par des idées mythiques
Fatigué, usé, il abdique.
Où sont nos révolutionnaires,
Nos héros brisant les misères,
Qui partaient la fleur au fusil
Sourire aux lèvres et pieds agiles.
Le courage c’est fourvoyé
Aux intérêts des dévoyés.
La richesse n’a plus d’honneur
La patrie aujourd’hui fait peur.
On ne détaille plus les morts
Se putréfiant dans ce décor,
Seul compte les profits cruels
Dans notre univers actuel.
Séchés vos larmes citoyens,
Cherchez en vous tous les moyens,
De vous sortir de cet enfer
Qui vous déshonore et vous perd.
Repoussez hors des frontières
Ces butors sources de misères.

Daniel Lefebvre
21.08.2017




Ecrit par Lefebvre
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net