L'Amant


Etoile du soir
Quand arrive le noir
Emmène-moi
Dans la pénombre
Au milieu des Ombres
Se trouve ma voie.

Le mal s'impose, se faufile
Entre mes cuisses l'Edifice
Pénètre l'âme des Elues.
Cris, pleurs, soupirs.
Extase, vivre ou mourir.
Il se retire. Vide, plus rien
Comme un rêve, sans fin.
Présence, absence,
Douleur, chaleur.
Trop tard, il part.
La nuit prochaine
Encore sienne
Et pour la nuit des temps,
Que revienne l'Amant.




Ecrit par CelineM
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net