Lettre de New Delhi

Le vent fait glisser son archet
Entre les branches des palmiers
Je pense à ce mois de juillet
Et à la chaleur de l’été

L’eau qui tombe sur la maison
On dirait le bruit de tes pas
Vienne le temps de la mousson
A New Delhi je pense à toi

Je viens de remettre un glaçon
Dans le whisky que je bois
Une hirondelle et un pigeon
Sont venus me parler de toi

Passe le temps et les saisons
Et souffle le vent dans le bois
Comme le ruisseau sous le pont
Dont les galets chantent pour toi.

J’ai mis sur le mur du salon
La photo prise à Calcutta
Et les lilas sur le balcon
Ont formé un bouquet pour toi

Dans le jardin les liserons
Forment des bagues aux magnolias
Les hirondelles qui s’en vont
Iront les glisser à tes doigts

Refrain

Passe le temps et les saisons
Et passent toujours les mois
Et l’eau qui coule sous les ponts
Vient toujours me parler de toi.




Ecrit par Jakecrit
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net