Eugène

Après l'entrée, avant le dessert
J'ai eu le plat sans résistance
Elle m'a fixé droit dans les yeux
M'a dit je te fais un aveu
Il y a 3 mois que je te trompe
Je sais c'est mal, mais j'n'ai pas honte

Sachant que j'adore les éclairs
Je me suis pris plutôt une tarte
Je l'ai trouvée très courageuse
Je ne la savais pas menteuse
Je suis donc resté là pantois
Quand elle m'a dit : "moi j'aime Eugène"


Eugène, quel patronyme bizarre
Comme s'il sortait d'un vieux bazar
Ce n'est pas vraiment qu'il me gène
Mais je le trouve plutôt ringard
Comment peut-on s'appeler Eugène
On est au vingt et unième siècle
Puis comment dire : "Eugène, je t'aime"
Sans rigoler à perdre haleine


Elle s'est levée, elle est partie
Sans un bisous, sans dire adieu
Elle va m'effacer de sa vie
Comme si l'amour n'était qu'un jeu
Me battre aurait valu la peine
Ha comme je l'envie, cet Eugène





...se moquer est parfois surprenant...

Ecrit par Remia
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net