Ce licencié



L’employé travaille minutieusement
Des heures et des heures…
La conscience d’offrir ses capacités.
Un parchemin bien exécuté… bravo!
Les années s’écoulent sans inquiétude.

Puis, un jour, le voilà chez le patron.
Il s’assoit dans un silence, incertitude.
Un mot est lancé avec froideur… RENVOI.
L’esprit se fige dans la torpeur totale.
La raison… crise sociale, sans issue.

Maintenant l’employé cherche un autre emploi,
Un gagne-pain vitement, survivre.
Cependant la fierté perdure d’une paye souhaitable.

André, épervier




Ecrit par Epervier
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net