La Camargue belle et sauvage

La Camargue, tout comme une amie,

Me convie, pour quelques vacances,

Auprés de ses Saintes Maries

Qui font partie de sa romance.

Elle présente, heureuse et trés fière,

Sa région où chante le vent,

Eclairée de tant de lumière

Et bercée aux vagues du temps.

Ses étangs sont teintés de rose

Aux plumages de tous ses flamants,

Qui s'envolent, se suivent et se posent

En larges et gracieux mouvements.

Les taureaux prés des marécages,

Noires silhouettes sous le ciel bleu,

Vont et viennent dans ce paysage

En troupeaux de sang et de feu.

La Camargue, province sauvage,

Est aimée de tous ses gardians,

Quand elle danse, rieuse et volage,

Autour de ses marais salants.

Elle galope comme une amazone,

Dans l'écume aux reflets d'argent,

Sur la plage qui soudain frissonne

Quand s'avancent ses grands chevaux blancs.

Avec toi, princesse des flots,

Je m'en irai chanter le soir,

Des sérénades, des flamencos,

Aux tempos de quelques guitares.



Cette belle peinture de la Camargue m'a replongée dans l'ambiance de cette belle région que je connais trés bien à ma grande joie.

Ecrit par Mijo
Tous droits réservés ©