Le poids de la solitude...

Voici: des heures, des jours, des mois,

Qu'elle attend...

Un je n'sais quoi,

Quelqu'un qui la comprend.



On lui a dit :

"cela na dure pas...

Il est au paradis,

Et où es-tu? toi!"



"Ne reste pas ici,

Reviens près de nous!

Ceci n'est que folie!

Et la folie a mauvais goût!



Mais: "la belle", murer dans sa douleur,

Y est restée,tout l'hiver...



Avec:

- sur ses genoux ;les fleurs

- sur ses joues ;des larmes

- sur ses épaules; le poids de sa solitude;



Et au matin de la septième année,

la belle, en pierre s'était changée.

Ecrit par Fran72
Tous droits réservés ©