L'air du large

Moi qui raffole de l'air du large,

De rivages et de sable fin,

Dois-je rester dans cette cage

Où je m'ennuie soir et matin ?



Moi qui raffole de grands lagons,

De terres lointaines et d'horizons,

Ne dois-je voir prés de mon balcon

Que d'immenses murs de béton ?



Moi qui raffole de ces jardins

Aux roses douces, roses velours,

Devrai-je vivre face à mon destin

Me languissant au fil des jours ?



Mais un beau jour, ouvrant mes ailes,

Libérée de tous mes fardeaux,

Je serai comme l'hirondelle

Cueillant mes rêves tout là-haut.





PS : heureusement, depuis, j'ai fait de bien beaux voyages !





<font size=3></font>







Ecrit par Mijo
Tous droits réservés ©