Le spectacle est fini

Quand le rideau se baisse

et que l'élan se meurt

la danseuse épuisée tombe, telle une fleur

La grâce de son corps ne flétrit même pas

car c'est un don sacré qui dirige ses pas

et sublime sa vie malgré douleur et larmes

La danseuse épuisée ne jette pas les armes

mais se recueille, là,

sublime fleur coupée

mais qu'un élan divin saura ressusciter !

Ecrit par Marcek
Tous droits réservés ©