La Belle DAME

<b>





Vipérine est sa beauté

Comme la funeste absinthe

Elle verse dans mes veines

Un délicieux venin



Anne ma sœur Anne ne vois-tu rien venir ?



A la boire des yeux,

Déjà je m'empoisonne,

Elle espionne l'effet

Du perfide venin

Qui lentement détruit l'espoir

Des lendemains, démone !



Anne, ma soeur Anne, peux-tu me secourir ?



Et dans ses yeux pervers

Je vois ma déchéance

Mais je ne mendierai

Jamais ma délivrance 

Elle le sait si bien !



Ma sœur, si tu ne viens, il me faudra mourir !

Toi seule peut dénouer la terrible alliance...





</b>

Ecrit par Marcek
Tous droits réservés ©