Sabots fins, têtes cornues !

<b><b>



Sabots fins , têtes cornues !



Ces bêtes me rendront chèvre

Sabot fin, têtes cornues

De vrais diablotins, peuchère

Je ne les domine plus !



Indiscipline notoire

Elles viennent me narguer

Elles se font une gloire

De m'abattre et m'épuiser !



Quand sur le sol je m'affale

Et qu'arrivent ces démons

Je m'inquiète et devient pâle

Craignant quelque trahison !



Du métier de chevrière

Je n'aurais dû m'enticher

J'étais mieux comme ouvrière

Parée de colifichets !



Mais hélas, quand l'ami Pierre

Un soir me fit les yeux doux

Me rendant à ses prières

Pour lui, j'abandonnai tout !



Pour lui, je quittai Marseille

Mes amis et ma maison

Il a mis dans ma corbeille

Ce troupeau de vrais démons



Même pour mon tendre Pierre

Je ne résisterai pas

Plutôt qu'on me mette en bière

Comme au jour de mon trépas !



Ah, dit la vieille Renaude

Sabot fin, tête cornue

Mais contre le loup qui rôde

Nous vous aurions défendue !



Nous ne sommes pas méchantes

Relevez-vous mon enfant

Tout juste un peu turbulentes

Comme vos futurs enfants !



</b>

Ecrit par Kallistea
Tous droits réservés ©