Une botte abandonnée

<b>



Une botte abandonnée

Sur la plage sans galets

Attira notre regard éberlué

Beau chaussant dépareillé



On pouvait imaginer

Une poursuite effrénée

Qui avait bien trop tôt déchaussé

Des petons effarouchés



Mais la mer qui berce toute chose

Avait épargné le caoutchouc rose

Et ramené la botte hébétée

Sur la plage abandonnée



On répandit partout la nouvelle

Pour que le pauvre enfant sans cervelle

Se console et remette à son pied

La botte récupérée !



Sur l'air de : «  Coquillages et crustacés »





</b>

Ecrit par Marcek
Tous droits réservés ©