Acrostiche apocryphe


- Faux sonnet -









L’idée, ombre innovante, une étrangeté belle,

Acérée, affûtée infiniment, au cuir,

Est prête, ainsi qu’un sabre, à trancher, pas à fuir !

Cachée, étrange et louche, irradiante, ivre, elle,



Au mimétisme de ces mots, cherche à fouir !

Sens et pensée unique, en noue, union rebelle

Des faux-fils du réel avec notre vraie aile,

Sons lents, longs glas, ne pourraient faire qu’éblouir.



Nulle lune où n’ulule ainsi d’âme, à l’étoile ;

Lune ! Nulle féale aux cieux tendus de toile ;

Un concept, un prétexte, une absence : arts abrupts !



Nuage, évocation, vide occultant l’image

Aux rétines, rétifs, informes, fait d’ors bruts,

Horizons… géants ! Blancs déserts, néants de mage…



Ecrit par Salus
Tous droits réservés ©