Mon synthé

<font size=2></font>MON SYNTHÉ PARFOIS à insectes de l’espace

à échos de carrière

à envol de mirage

à furie océane

à mystère d’envahisseurs

à métronome du goutte à goutte

à gueulard de haut fourneau

à mémoire débridée

à composition mensuelle

à crépitement d’étincelles

à fulgurance d’étoiles filantes

à rêves insulaires

à musée de l’horreur

à voix du nouveau monde

à musettes de messes de minuit

à vomissements d’Éole

à tam-tam primitif

à coups de pétards de westerns

à cliquetis de cottes de mailles

à orages magnétiques

à glissades d’airain

à cornes fondantes

à envolées ailées

à sonnailles de transhumance

à branles de cloches

à appels d’outre-tombe

à ronflement de géant

à plainte métallique

à sirènes d’usine

à cascades bondissant sur les rochers

à méli-mélomane s’emmêlant les pinceaux

MON SYNTHÉ SOUVENT à brise marine

à boîte à musique

à chapelets de notes de cristal

à tristesse de Chopin

à trompettes de Jéricho

MON SYNTHÉ TOUJOURS à violons dans la nuit

MON SYNTHÉ JAMAIS à silence de mort





Le 24 octobre 1994.



Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©