Réflexion cavalière

<font size=2></font>Sur un fond au ton chaud, d’enfer ou d’incendie,

Crinière et croupe nue, aussi fortes qu’aimant,

Vous accaparant l’œil, on sait que la jument

Est prête au numéro – Divine comédie !



De sexe votre faim serait-elle engourdie

Que l’animalité, du mâle l’aliment,

Reprendrait le dessus, priant allégrement,

Que se courbe l’échine, en tête idée hardie :



Chevaucher tant et plus la monture d’accord

Pour, les feux de Vulcain ! établir quel record !

Sans limite, au menu, manœuvres et figures



Qui vous propulsent tout jusqu’au septième ciel

Où la félicité trouve les bons augures,

Mainte étoile filante et, prophète, arc-en-ciel.





Le 17 mars 2010.





Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©