Avenir incertain

<font size=2></font>En vie encor quelque vieillotte planche

Offre refuge aux péchés capitaux.

D’un laid radeau : des morts ! une avalanche !

En vie encor quelque vieillotte planche.

Au souvenir, par ailleurs, qui s’enclenche

Sur La Méduse, excrément des bateaux,

En vie encor quelque vieillotte planche

Offre refuge aux péchés capitaux.



Faut-il s’attendre à les voir disparaître,

Tant imprégnés par l’indicible horreur ?

Des prédateurs, l’homme, fou, le pire être,

Faut-il s’attendre à les voir disparaître ?

Notre planète aurait-elle un grand prêtre,

Face à nos maux, acharné franc-tireur,

Faut-il s’attendre à les voir disparaître,

Tant imprégnés par l’indicible horreur ?





Le 23 juin 2015.



Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©